Catégories
Non classé

Combien de greffes de cheveux peut-on faire ?

La perte de cheveux peut trouver son origine dans de nombreux facteurs, le plus répandu étant génétique l’alopécie androgénétique chez les hommes et femmes. Même si le phénomène touche surtout les hommes, les femmes sont également concernées. Les études estiment que chez les plus de 65 ans, 31 % d’hommes présentent une calvitie, contre 3 % de femmes (alopécie). Cette perte capillaire peut avoir un grand impact mental sur l’individu, surtout chez les plus jeunes (complexe, mal-être, perte de confiance en soi). Les jeunes femmes, en particulier, bien que plus rares à souffrir du problème, peuvent être très affectées : la chevelure est une marque de féminité.

Aujourd’hui, les techniques chirurgicales de transplantation capillaire apparaissent comme une solution pour atténuer et corriger la maladie. Comment se réalise un implant capillaire ? Combien d’interventions sont à faire ?

Présentation d’une greffe de cheveux

Les techniques de greffe consistent à faire une implantation des cheveux sur les parties du cuir chevelu dégarni ou sur les zones de cheveux clairsemées. Il s’agit d’une méthode d’extraction des unités folliculaires. On prélève, tout d’abord, les unités folliculaires au niveau de la zone de la couronne, pour les implanter, ensuite, sur la ligne frontale ou sur les régions dégarnies. Si l’on choisit de prélever les cheveux situés au niveau de la couronne, c’est parce qu’ils sont génétiquement programmés pour ne pas tomber. La transplantation capillaire est réalisée sous anesthésie locale, le plus souvent. L’intervention se pratique en clinique ou bien dans des cabinets médicaux qui possèdent les installations adéquates.

Nombre de séances possible au cours d’une vie

La greffe capillaire est une procédure qui peut être répétée plusieurs fois au cours d’une vie. Il peut tout de même s’avérer nécessaire de faire une, voire, plusieurs interventions, en fonction de l’évolution du problème.

Combien de fois ?

Il est important de noter qu’il sera possible d’implanter un nombre de greffons maximum dans la vie d’un patient : 6000 à 7000. Ainsi, selon le nombre de cheveux déjà prélevé lors d’une intervention, et selon également la qualité et l’importance de la zone donneuse, il sera possible de déterminer le nombre de chirurgies d’implant capillaire dans une vie. Généralement, un chirurgien/médecin prendra soin d’implanter 3000 greffons maximum lors d’une première intervention, pour prévenir une éventuelle future opération. En moyenne, il sera possible de réaliser de 1 à 3 séances de greffes au cours d’une vie, si la zone donneuse est favorable.

Combien de temps attendre entre chaque séance ?

Il faut généralement attendre plusieurs années entre plusieurs interventions. Le résultat final n’est pas post opératoire. Il s’appréciera quelques mois après, quand les croûtes seront tombées et que la zone capillaire aura commencé à repousser. Pendant plusieurs années, la zone greffée ne bougera pas. La perte naturelle pourra reprendre par la suite, et on estime qu’une nouvelle greffe peut se dérouler dans les 3 à 10 ans suivant la première intervention.

Pour qui répéter l’opération ?

  • Les personnes souffrant d’alopécie androgénétique. Celle-ci étant évolutive, la chute peut reprendre. Ainsi, une nouvelle greffe pourra être envisagée.
  • Les jeunes patients. Lorsqu’une greffe de cheveux est réalisée tôt (autour de la vingtaine ou de la trentaine), la calvitie ou l’alopécie dont peut souffrir un patient aura le temps d’évoluer, pour dégarnir de nouvelles zones du cuir chevelu.