Catégories
Non classé

Quelle est la meilleure technique de greffe de cheveux ?

Si vous présentez une calvitie qui devient visible, vous pouvez être désireux de remédier à cette perte de cheveux ressentie comme un désagrément. Dans cette situation, il est opportun d’envisager une greffe. Mais connaissez-vous les différentes méthodes d’implants capillaires ? Les solutions à disposition des spécialistes sont :

  • la FUT follicular unit transplantation
  • la FUE follicular unit extraction

Afin de déterminer quelle serait la meilleure méthode de greffe de cheveux pour vous, il est utile de les passer en revue pour présenter leurs avantages et inconvénients respectifs.

La meilleure efficacité de la technique FUT

Quel est le mode opératoire d’une transplantation capillaire ? Tout d’abord, les différentes techniques reposent toutes sur le principe d’une autogreffe du cuir chevelu du patient. Elles consistent à prélever des unités folliculaires de la zone donneuse, que le chirurgien utilisera pour les implanter dans la zone receveuse. La follicular unit transplantation requiert pour le prélèvement le découpage d’une bandelette de peau d’une largeur de 1 cm à l’arrière du crâne, endroit où les cheveux sont moins sujets à l’alopécie. Les éléments capillaires ainsi récoltés sont nombreux et préservés. Est-ce pour autant la meilleure technique ? Les points de suture laisseront une cicatrice au niveau de la zone donneuse, qui sera moins visible après la repousse des cheveux. Comptez environ 3 à 8 heures pour l’opération. Cette dernière entraînera des croûtes sur le crâne pendant quelques jours.

La meilleure précision de la méthode FUE

La FUE ou follicular unit extraction consiste à prélever les unités folliculaires une par une. Elle a l’avantage de ne pas laisser de cicatrice. L’implanteur très fin que le chirurgien/médecin expert en greffe  utilisera permet de transplanter les follicules pileux sans les abîmer. Pour quelle sorte de calvitie est-elle adaptée ? Pour envisager cette technique, il est préférable que l’alopécie ne soit pas à un stade très avancé et la zone donneuse soit exploitable. Elle s’adresse aux femmes et hommes de tous âges. Elle peut nécessiter soit un rasage ou sans rasage. Elle cause moins de désagréments postopératoires (croûtes, rougeurs, démangeaisons…). En outre, l’opération est plus longue (5 à 10 heures) et plus onéreuse.

Quelles innovations pour un confort supplémentaire et une esthétique plus aboutie ?

Si vous vous demandez quelle est la meilleure méthode de greffe capillaire, sachez que la technique FUE que nous pratiquons, aussi appelé DHI, autorise des perfectionnements intéressants. Il est possible de réaliser une opération plus longue qui ne nécessite pas le rasage de la zone donneuse. Par ailleurs, si cette dernière est pauvre en cheveux, le chirurgien/médecin expert en greffe utilisera les unités folliculaires des autres zones pileuses du corps telles que la barbe, la poitrine ou le pubis. Cette méthode FUE que nous pratiquons, aussi appelé DHI, consiste à prélever les follicules pileux au moyen d’un punch de faible diamètre. Ils sont ensuite implantés à l’aide de stylos injecteurs en respectant l’orientation naturelle de la pousse des cheveux.

En fin de compte, quelle est la meilleure technique de greffe de cheveux ? Tout dépend quels sont :

  • l’étendue de votre calvitie
  • votre âge
  • vos exigences de confort et d’esthétique
  • votre budget

Maintenant que vous disposez des informations indispensables à votre choix, vous pouvez vous adresser à un praticien spécialisé et expérimenté qui définira avec vous une intervention conforme à vos attentes.