Catégories
Non classé

Chute de cheveux : traitements et solutions

Au cours d’une vie, il n’est pas rare de constater que nos cheveux tombent. Cependant, la chute ou l’alopécie androgénétique est très mal perçue. Pour trouver un traitement, il faut en chercher les origines, une chose pas toujours facile. Souvent l’hérédité et le stress en sont responsables alors parmi les solutions figure une alimentation équilibrée avec des acides aminés naturels. Entre les médicaments, les compléments alimentaires et la greffe, cette dernière est certainement la plus performante. Contactez-nous pour un bilan !

Quelles sont les différentes phases du cycle pilaire ?

Une chevelure se compose de 100 000 à 150 000 cheveux qui se renouvellent sans cesse. Chaque jour, 30 à 150 cheveux tombent. Au fil du temps, notre cheveu devient de plus en fin et se transforme en duvet.

Il existe trois phases de croissance des cheveux :

  • Phase anagène : le cheveu croît
  • Phase catagène : le cheveu se repose
  • Phase télogène : le cheveu est expulsé

La phase anagène

La phase anagène correspond à phase de croissance et dure selon notre sexe entre 3 ans et 5 ans. Les follicules pileux subiront un cycle pilaire restreint dans le temps et d’une provenance génétique. Le cheveu pousse à une vitesse d’environ 3 mm et normalement d’1 cm par mois.
Selon sa situation sur le cuir chevelu, il s’accroîtra moins sur les tempes que sur le sommet du crâne.

La phase catagène

La phase catagène se caractérise par un arrêt de croissance du cheveu. Cet arrêt peut durer pendant 3 semaines voire plusieurs mois.

La phase télogène

Lors de la phase télogène, les cheveux tombent de manière progressive entre 2 à 4 mois. Un nouveau cheveu remplacera l’ancien.

Perte de cheveux : quelles sont les causes ?

Un déséquilibre au niveau de l’alimentation est parfois à l’origine de la perte de cheveux. Une nourriture trop riche en graisse et en sucres ainsi que les carences en fer, vitamines b6, magnésium et zinc engendrent une altération des follicules pileux. Un mauvais équilibre acido-basique entraîne aussi des soucis au niveau du cuir chevelu et les cheveux tombent. Alors, la consommation d’aliments contenant des acides aminés soufrés ralentira la chute de cheveux.

La santé des cheveux est souvent le reflet de l’hygiène de vie. La chute est inéluctable face à une consommation excessive de tabac, d’alcool et à des régimes draconiens. Il en est de même, quant aux, mauvais traitements comme les colorations excessives et gestes brutaux de coiffage, tous néfastes pour le cuir chevelu.

Un stress important, une dépression nerveuse ou encore une fatigue intense provoquent une chute de cheveux modérée.

Chez la femme, la chute ou alopécie androgénétique survient lors de changements hormonaux après un accouchement et pendant la ménopause.

L’homme, lui, produit de la testostérone et en grande quantité, on parle d’une alopécie androgénétique, une perte de cheveux souvent héréditaire et la plus courante des calvities. Tout comme les femmes, les hommes utilisent des produits agressifs dont le gel de coiffage et les décolorations également responsables de la perte des cheveux.

Sous une forme chronique, un traitement allopathique, mais aussi des troubles de la glande thyroïdienne peuvent être la cause des cheveux qui tombent.

Les différents types de traitement

Les médicaments, compléments alimentaires et massages font partie des traitements dans un premier temps. Il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste à savoir un dermatologue pour avoir un avis.

Ce médecin essaiera d’identifier les causes et peut vous prescrire des lotions et
traitements adéquats dont le minoxidil. Ce médicament est souvent destiné aux femmes qui souffrent d’une chute temporaire ou alopécie androgénétique.

En plus du traitement, le dermatologue peut vous conseiller des shampooings anti chute ou à base de quinine ou encore enrichis en vitamine B.

Dans certains soins se trouvent :

  • Des acides aminés soufrés dont la Cystéine bons pour la croissance des cheveux
  • Du ginseng, l’arginine et du niconate de vitamine E pour favoriser la microcirculation cutanée
  • Des molécules du pépin de raison à savoir les procyanidols pour vous protéger des radicaux libres
  • La monolaurine, elle, ralentira la chute des cheveux

Du côté de l’alimentation, il faut manger des protéines riches en acides aminés soufrés et en vitamines b6 dont la viande et le poisson.

Dans le cas de chute de cheveux, de nombreux compléments alimentaires existent sur le marché qui sont à base de vitamine B et de zinc. Il est recommandé de faire une cure de deux fois par an.

La méthode pour la greffe des cheveux

Les cheveux n’ont pas toujours la chance de repousser et pour remédier à la calvitie, il convient de recourir à la greffe de cheveux qui est le meilleur des traitements lors d’une chute de cheveux relativement importante.

La technique FUE (Follicular Unit Extraction) repose sur le prélèvement de greffons d’un à quatre cheveux avec un petit bistouri circulaire sur la zone donneuse et sur la transplantation sur la zone receveuse. Les follicules pileux prélevés se situent en général sur l’arrière de la tête. Aucune cicatrice n’est apparente.

Dans notre centre, le médecin propose deux alternatives, soit une greffe avec rasage, soit une greffe sans rasage. Cette dernière se destine aux femmes qui ne souhaitent pas se tondre la tête et aux personnes au contact avec le public. Cet acte peut aussi engendrer une gêne sociale.

Après une séance, les greffons sont à peine visibles sur la zone receveuse car ils sont cachés par le reste des cheveux existants. S’agissant d’une auto-greffe, c’est à dire de vos propres cheveux, il n’y a aucun risque de rejet. L’opération est indolore car le praticien effectue une anesthésie locale et il faut compter généralement 2 à 3 jours pour la guérison.

Alors, n’hésitez pas à nous consulter dès la moindre chute pour un traitement efficace et durable avec un résultat naturel !