Catégories
Non classé

La durée vie du cheveu

La croissance capillaire atteint habituellement une moyenne de 3 mm hebdomadaires, 1 cm mensuel et 10 cm annuels. Si le nombre moyen de cheveux se trouve entre 100 000 et 150 000 par tête, leur durée de vie avoisine les 5 ans et nous en perdons chaque jour au moins 50. 

La force et la vitalité du cheveu humain s’expliquent par son renouvellement continuel et asynchrone. Notre chevelure suit un cycle régulier d’environ 3 ans pour l’homme, et 5 à 7 ans pour la femme.

Cycle du cheveu

Un ensemble de facteurs détermine la durée de vie d’un cheveu : le sexe, l’âge, l’état de santé global, même le cours des saisons influence la croissance capillaire.

En moyenne, un cheveu en bonne santé vit entre 2 et 7 ans avant de mourir et d’entamer un nouveau cycle. Chaque follicule a la capacité de recréer un cheveu environ 25 fois, c’est pourquoi les personnes ayant un cycle court ont plus de chances de perdre leurs cheveux prématurément.

Les cheveux connaissent trois phases au cours desquelles leur croissance va varier :

  • La phase anagène : le cheveu va pousser jusqu’à atteindre plus d’un mètre de long s’il n’est pas coupé. Cette phase dure environ 2 à 6 ans, soit une grande partie de la durée de vie totale. Les femmes et les personnes jeunes ont une croissance plus rapide, surtout durant la saison estivale. Entre 80 et 85% des cheveux se trouvent habituellement dans cette phase.
  • La phase catagène : le cheveu va cesser de pousser et rester ancré à son follicule sans poursuivre sa croissance active ni tomber pendant 3 semaines en moyenne. Il va doucement se détacher de son apport sanguin durant cette courte période transitoire, jusqu’à la phase de chute.
  • La phase télogène : le cheveu va être expulsé de son follicule et tomber. Cette phase peut prendre entre 2 et 6 mois, à la fin desquels le vieux cheveu sera poussé par le suivant. On compte 15 à 20% de cheveux à ce stade chez les personnes en bonne santé, sauf pendant une période de forte chute où le taux peut avoisiner les 30%. Ces phénomènes sont tout à fait normaux et peuvent par exemple se produire à l’arrivée du printemps.

Quelques chiffres sur la chute des cheveux

La chute des cheveux (aussi appelée alopécie) est confirmée quand leur durée de vie diminue et que les pertes vont au-delà des 100 quotidiens. Ce trouble concerne 10 à 12 millions de personnes, indépendamment de l’âge, et peut s’expliquer par plusieurs facteurs d’ordre hormonal, saisonnier ou encore psychologique.

Pour remédier à l’alopécie et ralentir la perte des cheveux, quelques « remèdes » existent, comme l’huile essentielle de menthe poivrée ou certaines gammes de shampoing étudiées pour favoriser la repousse.

Un traitement chez un spécialiste peut traiter les causes du problème en profondeur et allonger la durée de vie de votre chevelure, là où les remèdes maison ne font que retarder les conséquences qui ne manqueront pas d’arriver avec le temps. L’implant capillaire peut également être envisagé pour un meilleur résultat.