Catégories
Non classé

Quand faire une greffe cheveux ?

La calvitie est un phénomène touchant en majorité les hommes, et plus rarement les femmes. Elle se manifeste souvent progressivement et commence par une diminution notoire du volume capillaire. La calvitie, qui est fort déplaisante, peut débuter dès l’âge de 20 ans. Il s’accroît en général avec l’âge. Celle-ci peut occasionner un mal-être et des problèmes de confiance en soi.

C’est la raison pour laquelle les individus touchés par ce type de problème envisagent une greffe des cheveux. L’implantation capillaire semble être la solution idéale, encore faut-il savoir quand envisager de réaliser une transplantation capillaire.

Quand faut-il faire une implantation capillaire ?

Pour pouvoir réaliser une implantation capillaire, il va falloir déterminer si vous êtes éligible à la greffe de cheveux. Celle-ci peut se faire en considérant les facteurs suivants :

  • L’âge du patient : Dans tous les cas, l’âge du patient devra être pris en compte. Même si l’alopécie a débuté très tôt, il est recommandé de ne pas procéder à une greffe des cheveux avant l’âge de 23 ans. Il n’existe actuellement aucune limite d’âge, mais la prérogative est de se trouver dans de bonnes conditions de santé.
  • Ëtre bien portant est une des conditions sine qua non pour la réalisation d’une greffe du cuir chevelu.
  • Le degré d’avancement de l’alopécie (selon les différents stades évolutifs, les méthodes de greffe ne seront pas similaires).
  • Il est essentiel de déterminer l’origine de la chute des cheveux, certaines alopécies étant la conséquence directe d’un problème de santé (thyroïde, carence vitaminique…)

Causes de l’alopécie androgénétique

Mieux connue sous le nom de calvitie, l’alopécie androgénétique se caractérise par une perte progressive de la chevelure sur la zone frontale. À son commencement, cette calvitie peut se présenter sous la forme de cheveux plus fins ou décolorés. Puis ces cheveux finissent par tomber, laissant place à une calvitie s’accroissant au fur et à mesure. Alors que l’alopécie androgénétique se produit plus chez les hommes, elle peut aussi toucher la population féminine.

L’alopécie féminine est beaucoup plus rare. Elle s’étend en général sur le dessus du crâne, alors que les autres parties restent fournies.

Les causes de l’alopécie androgénétique sont diverses. Souvent d’origine génétique, en particulier chez les hommes, elle peut également survenir quand on passe par un stress intense ou d’un changement hormonal tel la ménopause.

Techniques de greffe du cuir chevelu

Faire une greffe n’est pas une intervention anodine, c’est pourquoi il faudra vous prémunir des charlatans sur le marché.

Afin d’éviter de faire une greffe douloureuse, il faudra prendre en compte une anesthésie locale durant l’intervention.

Greffés d’une façon optimale, vous le serez grâce à la technique fue (follicular unit extraction). Quand on ponctionne des unités folliculaires sur une partie arrière, on est en mesure de faire une intervention sans causer de cicatrice, ce qui est extrêmement avantageux. Cette technique se limite cependant aux petites et moyennes calvities non progressives.

Quand on est atteint d’une grande calvitie, mieux vaut recourir à la technique fut (follicular unit transplantation). Moyennant une incision d’une longueur d’1 cm sur une zone capillaire saine, des unités folliculaires seront réinsérées sur une zone atteinte de calvitie, en procédant à une transplantation minutieuse d’un ou deux cheveux sur 1 millimètre.